Mal tout le temps...

LOLLa douleur chronique, c'est avoir mal tout le temps, ou presque...C'est tous les jours, se réveiller en souffrant,manger en souffrant (si les nausées le permettent...), sortir et où que l'on aille, et quoi que l'on fasse, tout se fait dans la douleur...Tout comme la maladie, on n'a ni Week-end, ni vacances, ni jours fériés...Juste quelques pauses plus supportables lorsque la morphine est à sa dose la plus élevée... Le matin, je me lève (péniblement) vers 5h pour prendre les médicaments qui vont me permettre de me tenir debout à 6h30, pour préparer le petit déjeuner et m'occupper de ma fille...Puis, je dois me rallonger une heure ou deux, afin de récupérer de mes mauvaises nuits, où je ne dors que par "à coups" quelques heures...Certaines matinées, plus pénibles que d'autres, me laissent clouée sur mon canapé, tant j'ai mal et tant je suis fatiguée...Je me fais alors violence pour malgré tout, me préparer, et faire le repas de midi pour ma fille qui rentre à la maison...La plupart du temps, je n'arrive pas à manger aux heures des repas car les médicaments me provoquent des nausées qui me coupent totalement l'appétit...alors à tout le reste, s'ajoute la culpabilité de ne pas être une maman "normale" qui prend ses repas assise à table avec sa famille... La morphine qui me soulage le plus, est celle de 13h30 que j'attends toujours avec impatience! Seuls mes après-midi, me permettent de m'occuper des tâches ménagères ou de faire des sorties, voir des amies, faire des ballades...Non pas que toute douleur disparaissent, malheureusement, mais elles deviennent assez supportables pour prendre le bol d'air de la journée qui m'aide moralement et physiquement, à tenir le coup... Et puis, vers 19h, le soulagement commence à faire place tout doucement aux vieilles douleurs qui reviennent me torturer, et m'obligent encore et encore, à rester allongée sur mon bon vieux canapé, que je finis par ne plus pouvoir voir en peinture!!! Les soirées sont longues, je me tourne dans tous les sens, essayant de trouver la position la moins douloureuse...ce qui n'est pas évident au vu des différentes localisations de mes douleurs! La position qui soulage mon dos va parfois empirer celles de mes articulations, par exemple!!! Certains soirs, lorsque je suis au bout de ce que je peux supporter, je prends mon cachet pour dormir de trés bonne heure, et cela rien que pour fuir mes douleurs dans le sommeil...et éviter de donner à ma famille, le spectacle de mon visage grimaçant et de mon corps qui se tord dans tous les sens... Moi qui apprécie tant les sorties, les visites d'amis et tout ce qui fait la vie sociale, j'ai fini par les redouter, sachant à quel point je risque d'en souffrir, lorsque ça fera 2h que je suis assise à table, au ciné ou au théâtre... Néanmoins, je ne les évite surtout pas et suis toujours partante ou presque, pour sortir...car si je perds cela aussi, alors je me perdrai moi même et perdrai le peu qui me reste des petits bonheurs qui font la Vie... Bonne nuit, je vais m'enfuir quelques heures dans le sommeil...