Ma fille Marina et moi à Disneyland

Nous sommes allés à Disneyland en famille, durant les vacances de Pâques... Cela aurait pu être un chouette souvenir car nous y avons passé 3 jours et 2 nuits, mais j'ai souffert là bas comme "jamais"...Après avoir fait la 1ère queue de la file d'attente d'une attraction, c'est à dire 45 mns (...), ça y est, c'était fini pour moi...! J'ai eu si mal l'après-midi (et cela, malgré la morphine) que je me suis renseignée afin de savoir si je pouvais passer dans les files d'attente réservées aux personnes handicapées...On m'a envoyé au bureau qui s'en occupait, et grâce à ma carte Cotorep, j'ai eu droit à un "pass rapide"... Sans cela, je n'aurais certainement pas pu faire quoi que ce soit comme autres attractions tant les files d'attente sont longues (minimum 30 mns et pour la plupart 1h15...!!!). Malgré tout, j'ai eu beaucoup de mal à tenir coup, et n'ai pas arrêté de m'assoir partout où je le pouvais...même les nuits ont été difficiles...impossible de fermer l'oeil tant j'avais des douleurs de partout...je ne trouvais aucune position satisfaisante et je finissais par aller lire un peu dans la salle de bain (afin de ne pas réveiller mon mari et ma fille dans la chambre...), je m'asseyais parterre en remontant mes genoux sous le menton...même à la maison, il m'arrive trés souvent de le faire, le dos appuyé contre le canapé...cela me soulage un peu des douleurs lombaires...mon médecin du centre de la douleur m'a expliqué pourquoi, mais je ne me souviens plus de la raison pour laquelle cette position soulage?! Toujours est-il qu'il paraît que je ne suis pas toute seule à faire cela pour avoir moins mal au dos...Finalement, c'est comme si le corps trouvait lui même les positions qui vont lui faire du bien.... Bref, ces 3 jours à Disneyland ont été trés sympas pour tout le monde, mais j'avoue qu'en ce qui me concerne, les douleurs m'en ont gâché la majeure partie, même si je ne le dirai jamais à ma famille...je ne tiens pas à gâcher, en plus, le plaisir de ma fille... Tant pis, de toutes façons, je ne regrette jamais une sortie, ce sont de bons souvenirs que l'on se fabrique pour les jours où il fait plus sombre...