Le petit miracle des médicaments

ça y est enfin, je respire!!!!!!!!! J'ai dû prendre ma dose de morphine 1h avant tant je souffre depuis ce matin...Et là, miracle! comme chaque après-midi, la douleur s'atténue, devient de + en + supportable, et tout à coup, j'ai des ailes! Je revis! J'ai de nouveau envie de faire des tas de choses, et ne sais plus par quoi commencer?!...car bien entendu, j'aimerai sortir me ballader, mais malheureusement, pendant que j'étais recroquevillée sur le canapé, la vaisselle et le ménage ne se sont pas fait tout seul!!!!!!!!! Donc, avant de penser aux loisirs, il faut déjà s'atteler aux tâches ménagères... Ce qui est fou, c'est à quel point toutes ces petites choses du quotidien m'apparaissent telle une montagne insurmontable à gravir, quand j'ai mal, alors qu'une fois soulagée, ils redeviennent juste ce qu'ils sont...s'occuper de sa maison comme tout le monde le fait chaque jour sans même y penser... Mais avec la douleur chronique, tout prend une allure différente... Il m'arrive d'être heureuse simplement parce que je marche dans la rue et que je n'ai pas trop mal...simplement parce que je peux plaisanter ou faire un jeu avec ma fille et mon mari, sans être tordue de douleur et allitée...juste parce que je ressens la sensation d'être redevenue "normale" pendant quelques heures par jour... Il m'arrive d'avoir envie de fiche en l'air tous ces médicaments qui m'empêche de vivre une nouvelle grossesse et qui me provoquent tout un tas d'effets secondaires qui viennent s'ajouter à ceux de la maladie...Mais lorsque l'après-midi arrive et que l'effet de soulagement est le plus fort de la journée, alors je me rends compte à quel point j'ai de la chance d'être dans un pays où la médecine est assez avancée pour me permettre d'avoir accès à ces antalgiques puissants...car je n'ose imaginer quelle serait ma vie si en + je n'avais rien pour atténuer mes douleurs...et je plains de tout coeur, tous ces gens qui souffrent dans le monde, et qui ne bénéficient même pas de médicaments pour les aider...sans parler de ceux atteints de maladies qui pourraient être guéries si seulement ils avaient accès, ne serait-ce qu'aux antibiotiques... J'ai conscience qu'il y a bien pire que moi...qu'il y a des maladies mortelles...d'autres plus douloureuses encore que la mienne, et aussi des malades qui n'ont même pas de conditions de vie assez satisfaisantes, pour pouvoir se permettre de se reposer sur un canapé devant la télé...ceux qui doivent continuer à travailler malgré leur état et ceux qui ne peuvent plus et n'ont même plus de quoi faire vivre leur famille.... Je pense à eux, et à tous les cas qu'on ne peut pas citer tant la liste serait longue...et cela me rend plus humble face à ces épreuves que je traverse, et aussi, cela atténue la colère que je ne peux m'empêcher de ressentir à certains moments...

Bon, il est temps que je termine ce billet pour filer à la vaisselle et au ménage qui m'attendent! Des tâches que je serai presqu'heureuse de faire car cela veut dire que je suis en état de les faire!!!

Bon Week-end à tous