Pô le moral!

La douleur physique finit tjs plus ou moins, par interagir sur le moral...Certains jours, je refuse de la laisser envahir ma vie en me battant pour faire en sorte qu'elle se rapproche le plus possible d'une vie "normale"...mais ça, c'est "facile" lorsque celle-ci reste à peu près gérable et contrôlée par la morphine...mais il arrive (trop!) souvent, que je souffre au point de ne plus rien pouvoir faire du tout...à part lire allongée ou regarder la TV...je sais, ça peut sembler sympa comme programme...mais seulement pour les gens qui bossent tte la journée et apprécient de se détendre le soir, devant un film ou avec un bouquin... Par contre, je peux jurer que ne pouvoir faire que ça, devient trés vite lassant et surtout déprimant... Et là, je n'en peux plus, je craque! Tout me fait mal...!!! Rester debout, rester assise (et mm rester trop longtemps couchée!!!!)... Dans de telles conditions, alors que faire? si ce n'est regarder vivre les autres?... J'ai l'impression d'être descendue du train, et seule sur le quai, je le regarde s'éloigner sans moi, tandis que ceux qui m'entourent sont toujours dans les wagons...prêts à prendre d'autres trains...visiter d'autres gares... Il m'arrive mm de ressentir ce sentiment avilissant qu'est la jalousie ou l'envie... Et cela me peine bcq d'avoir de telles pensées...surtout envers mes amies...mais c'est plus fort que moi quand je les vois "vivre"...travailler, agrandir la famille avec un petit dernier...ou tout simplement "bouger"! bouger sans douleurs...ne connaître de l'hôpital, que le service "maternité"! Et puis, moi qui aime tant écrire, cela me devient insupportable de ne pouvoir le faire que de temps en temps, et surtout, seulement une dizaine de minutes...je reste frustrée... D'ailleurs, voilà! je me dois une fois de plus, d'arrêter d'écrire car j'ai trop mal pour poursuivre...et encore, faudrait mm pas se plaindre! car ça faisait un bon moment que je n'avais pas pu taper si longtemps sur l'ordi... Cet aprèm, j'ai fait une chose que je ne fais que trés rarement... Je suis rentrée m'assoir dans une église...et j'ai pleuré... Je voudrais implorer le "Ciel" de me donner le courage d'accepter ma vie telle qu'elle est...